Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 15:11

Tire moi vers le haut (Traduction de "Tiramisu"), tire moi dans les flots! Hisseo, Santiaaaano !

Je vous entends déjà : "Encore une virée en mer? ". Moi? Addict du Saumon? Mais où avez-vous été pêcher cette idée? Bon d'accord, je l'admets, il suffit de naviguer sur mon blog pour s'en rendre rapidement compte : lecteur 1 - gourmande 0.

J'adore aussi le Tiramisu; ça, les vieux loups de mer le savent déjà. Alors, voilà qu'un matin, ballotée entre mes deux amours j'ai décidé que ... décider serait trop cruel. Alors mon âme généreuse me pousse à les réunir et à continuer de voguer, encore et toujours, entre ciel et mer! 

Douceur, légèreté, l'impression de flotter sur un nuage (bah oui! pourquoi pas?), une alliance surprenante, subtile, aérienne et iodée à la fois. Cette petite recette transportera vos papilles vers des contrées inconnues. Une rencontre inédite entre Zeus et Poseïdon... ce voyage ne vous laissera pas indifférent! 

Personnellement, je nage en plein bonheur!

Tiramisu-Saumon-Fume.jpg

Ingrédients : 

- 250gr de Mascarpone

- 3 oeufs

- 4 grands blinis

- 100gr de Saumon fumé

- Sel / Poivre

- Aneth

- 1 feuille 1/2 de gélatine (facultatif)

 

Séparer les blancs des jaunes. Dans un saladier, battre vivement les jaunes pour les faire blanchir. Ajouter alors le mascarpone. Mélanger vivement. Si vous vous y prenez un peu "en retard" (moins de 12h avant de servir), faire chauffer au préalable un peu de la mascarpone (2cas) dans une casserolle. Humidifier les feuilles de gélatine 5 à 10 minutes dans un bol d'eau, les essorer et les ajouter à la mascarpone réchauffée. Mélanger bien le tout, laisser refroidir quelques instants et verser dans le mélange jaune-mascarpone.

Battre les blancs en neige bien ferme et les incorporer délicatement au mélange. Saler, poivrer, ajouter l'aneth ciselé selon votre goût. Placer au frais quelques heures. 

Un peu avant de servir, faire réchauffer les blinis au grille pain. Couper des morceaux de la taille du fond de vos verrines. Dans chaque verrine, placer un morceau de blinis, quelques lanières de saumon fumé, de la crème au mascarpone. Décorer d'un peu d'aneth ou de quelques jeunes pousses : betteraves et poireau font leur petit effet !


Repost 0
Published by Marie - dans Entrees
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 18:19

Le pays de l'oncle Sam n'est à priori pas le pays de la gastronomie mais il faut bien le dire, nos amis américains ont trouvé la clé du bonheur. En cette période de morosité, chacun d'entre nous rêve de recevoir sa part de bonheur et de retrouver le sourire. Voici une thérapie du bonheur servie sur un plateau qui nous vient tout droit d'outre Atlantique. Une seule part ferait sourire le plus morose d'entre nous !

Ce dessert séduira aussi les plus sceptiques! Allez-y, ouvrez la bouche et vous constaterez non sans délectation que tout doucement un sourire se dessine sur vos lèvres.

Une texture crêmeuse, légère, une douceur incomparable à la note justement sucrée vous transporte dans une ambiance cotonneuse synonyme de ravissement. Une croute solide, croquante, qui vous sécure et contraste en parfait équilibre le fromage... Croquant, Gourmand, Fondant, j'ai des mots plein la bouche et plein la tête pour définir ce dessert addictif à souhait!

 Ici, l'expression "Avoir le sourire aux lèvres" prend tout son sens. Je ne serais pas étonnée d'apprendre que son inventeur mâcha - oups "Lâcha" - cette exclamation alors que sa fourchette s'enfonçait inexorablement dans une belle tranche de Cheesecake !

Il ne fait aucun doute que je vais suivre assiduement ma thérapie et décliner ce gâteau du bonheur sous toutes les formes possibles. Pour ce premier essai, j'ai suivi le cours du fabuleux "Beau à la louche". Le résultat était parfait et a convaincu les quelques cheesecakes addicts reçus ce jour-là! Allé, que tous les accros du bonheur se joignent à moi sur une belle photo de famille: on se serre, on s'embrasse et on dit tous "Cheeeeesse!"

 

Cheesecake.jpg

Ingrédients:

- 200 gr de palets Breton (faits maison pour ma part)

- 80 gr de beurre fondu

- 2 cas de Nutella

- 600 gr de Philadelphia (fromage frais Nature type St Môret)

- 250 gr de Ricotta

- 4 oeufs

- 130gr de Sucre

- 3 cas d'extrait de Vanille

 

Préchauffer votre four à 160°C.

Réduire les biscuits en poudre au mixeur. Faire fondre le beurre au micro-ondes et l'ajouter aux biscuits en re-mixant de nouveau brièvement.

Recouvrir un moule à charnière de papier sulfurisé. Répartir les biscuits sur le fond du moule et les étaler uniformément en faisant remonter légèrement sur les bords. Je me suis aidée du fond d'un verre afin de bien tasser. Placer le moule au frigo. Après 30 à 60 minutes, verser le nutella que vous aurez préalablement ramolli au micro-ondes et l'étaler uniformément sur la croute. Replacer au frigo.

Dans un saladier, détendre un peu les fromages au fouet. Ajouter le sucre et l'extrait de Vanille et fouetter. Enfin, ajouter les oeufs et fouetter pour que le mélange soit intime. Cette étape doit être la plus courte possible afin que les fromages ne deviennent pas trop liquides. Verser le mélange sur la base biscuitée en lissant bien.

Placer le moule au four pendant 1h! A la fin de la cuisson, laisser le cheesecake dans le four éteint, porte éteinte et l'y laisser refroidir complètement. Une fois refroidi, le placer au frigo pendant 24heures minimum. La patience sera récompensée par le plaisir d'une (ou deux!) part(s) :)

Cheesecake2.jpg

Repost 0
Published by Marie - dans Dessert
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 15:06

Petit jeu. Je vous dis : jambon-purée, gratin de macaronis, purée maison, pâtes au saumon, carpaccio...? La liste pourrait être très très longue. Il s'agit là des plats que nous pourrions tous appeler nos "Poules aux oeufs d'or". Vous savez? Ces recettes qui vous garantissent des oh! des ah! des "mmmhchékrobons" de délectation, un succès fou pour un moindre effort. Bref celles qui font de vous un master chef même si vous tombez dans les recettes de petits marmitons! 

Ma petite recette, celle qui faisait de ma grand mère adorée un chef étoilée à mes yeux de petite fille, est tout simplement celle des oeufs Mimosa! En soit, il s'agit du cousin germain de l'oeuf mayonnaise?! oui mais voilà, vous avez là la preuve que la magie en cuisine existe : un tour de main, quelques agencements et voilà que la citrouille de cendrillon se transforme en carrosse. 

Alors pour ne pas briser la magie de se conte de fée, suivez la recette :

Oeufs-Mimosa.jpg

Ingrédients : 

- 4 oeufs

 - 3 cas de mayonnaise maison

- Sel / Poivre

- Salade verte

- Herbes fraîches : persil, ciboulette... 

 

Faire cuire vos oeufs dans une casserolle d'eau bouillante pendant 10 minutes pour qu'ils soient bien dures. 

Les laisser refroidir. Ensuite, les écaler, les couper en deux et oter délicatement le jaunes. Le Réserver. 

Remplir les cavités des blancs avec une petite cas de mayonnaise. 

Mouliner les jaunes au dessus ainsi que quelques herbes fraîches. Saler, poivrer. 

Diposer le tout sur un lit de salade verte. 

Bon appétit. 


Repost 0
Published by Marie - dans Entrees
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 13:37

Cocorico !!! Le poulet s'invite dans mon assiette, comme ça, oui oui ! Devant une telle audace, j'ai comme une envie de le cuisiner pour faire ressortir ce qu'il cache au plus profond de lui-même. 

Je n'ai que peu de temps devant moi, mais il ne va pas s'en tirer comme ça! Rien de tel qu'une petite garde à vue bien au chaud pour qu'il se dévoile : je l'invite donc à s'installer confortablement dans une papillote, à se détendre et je le laisse mijoter quelques minutes ! Je le vois commencer à rougir, il transpire ! Il me semble qu'il va bientôt cracher le morceau, me dévoiler toutes ses saveurs ! Est-ce l'effet de la chaleur ou du confinement ?

Finalement, je le découvre tendre, savoureux, gouteux... Dans mon assiette !!! 

Ne vous inquiétez pas, si vous débarquez à l'improviste, un sort plus gourmand vous sera réservé! 

Poulet-Papillotte.jpg

Ingrédients: 

- 2 pilons de poulets

- 2 hauts de cuisse

- Huile d'Olive

- Piment d'Espelette

- Herbes de provence

- Sel / Poivre

 

Préchauffer le four à 200°C.

Découper des feuilles spéciales papillotes, aluminium ou sulfurisées. 

Placer dans chacune d'elles un morceau de poulet, saler, poivrer. Parsemer de piment d'espelette, d'herbes de provence et d'un filet d'huile d'olive. 

Refermer les papillotes et les placer au four pendant 20 minutes. 

Servir ave des haricots verts juste revenus au beurre! 


 

Repost 0
Published by Marie - dans Viande
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 17:30

Voilà plusieurs jours que je me faisais discrète... Je dois vous faire une confession : j'ai été prise en flagrant délit de gourmandise! Je plaide coupable! Par ces temps hostiles, j'avais un besoin urgent de me détendre, de décompresser et là j'ai croqué : malgré tout ma volonté, je n'ai pas résisté, j'ai été prise la main dans le sac (de farine) !!! Fumer c'est tabou mais comment résister aux cigarettes russes? Le croustillant, la note sucrée, le plaisir de rouler... que celui qui n'a jamais fait une rechute me jette la première boîte ! C'est donc la gueule enfarinée que je me suis lancée fébrile, gourmande dans cette recette de Isabelle (J'en reprendrai bien un bout). Vous pouvez me faire confiance, je n'essaie pas de vous enfumer, cette petit recette fait à coup sûr un tabac ! Néanmoins, je vous mets en garde, tout comme les organismes de santé publique l'affirment, c'est complètement addictif ! 

Sans contrefaçon, je suis une gourmande

Cigarettes-Russes.jpg

 

Ingrédients : 

100 g de sucre glace

- 90 g de farine

- 1 pincée de Fleur de sel

- 80 g de beurre fondu

- 3 gros blancs d'oeufs

- 1/2 cac de vanille en poudre

- 60 g de chocolat noir finement haché

- 1 cac d'huile

Mélanger dans un saladier le sucre glace, la farine, la fleur de sel et la vanille. Ajouter ensuite le beurre fondu refroidi et les blancs d'oeufs. Mélanger jusqu'à ce que l'ensemble soit bien intime.
Couvrir et réserver au réfrigérateur pendant 2 heures minimum.
Préchauffer le four à 180°C. 
Recouvrir votre plaque à pâtisserie d'un tapis de cuisson en silicone. Déposer 4 petits tas de pâte bien espacés avec une cuillère à soupe. Avec le dos de la cuillère, étaler la pâte en cercle fin et bien uniforme. 
Faire cuire 7-8 minutes jusqu'à ce que les bords soient légèrement dorés. 
Sur la plaque, prélever un premier disque de pâte. Le rouler rapidement autour du manche d'une cuillère en bois par exemple. Attention, ça risque de brûler les doigts mais voilà la clé de la réussite. Laisser refroidir et durcir sur une grille. Prélever ensuite un à un les autres disques de pâtes dans le four et renouveller l'opération : si vous sortez la plaque du four les disques de pâtes refroidiront avant même d'avoir été mis en forme... auquel cas repasser quelques instants la plaque au chaud. 
Faire fondre le chocolat au bain marie en remuant bien pour le lisser. Ajouter alors l'huile et laisser tiédir quelques minutes. Tremper un bout de chaque cigarette en la tournant dans le chocolat fondu, égoutter un peu et les faire sécher sur une grille en laissant dépasser le bout chocolaté. 
Conserver ces cigarettes dans une boîte hermétique et les consommer dans les 2/3 jours. Il est à noter que par temps humides, celles-ci ramolissent plus vite mais je ne doute pas que vous ne leur laisserez pas cette chance! 
Cigarettes-Russes-2.jpg
Repost 0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 15:08

"Non mais tu as vu ce temps?" "Tu ne vas pas sortir dans cette tenue?!". Allé, on range au placard bikinis, jupes courtes, tongs et lunettes de soleil... et on ressort sa panoplie "Pilou-Pilou" : chaussettes, collants et pulls moumoutés reviennent sur le devant de la scène. Tandis que les températures baissent et que je prends l'eau, les recettes de petits plats chauds poussent comme des champignons sur la blogosphère!

Ni une, ni deux, j'enfile ma plus belle paire de bottes, j'appuie sur le champignon et me voilà au milieu de la forêt, le museau tout froid et le joues rouges. Odeur de l'humidité, feuilles jaunies, le froid qui m'enveloppe, l'air de rien... Le bruit du vent dans les feuilles me chuchote des histoires de marrons chauds, de soirées au coin du feu de cheminée, des instants blottis sous la couette en savourant un chocolat chaud... Mais retour à la réalité, je suis dans ma cuisine avec de champignons tous frais qui n'attendent qu'à être mangés. Vous les entendez chanter? "Mangez moi, mangez moi, mangez moi..."? Ne perdons pas de temps, ma rêverie m'a donné une envie fulgurante de chaleur, de douceur et d'onctuosité... bref, de velouté! 

Ma mamie avait l'habitude de nous servir une petite recette de velouté de champignons sur laquelle je me suis précipitée pour régaler mes proches. Mais attention, comme le disait ma mamie : "Le secret d'une bonne soupe, c'est qu'il faut toujours la servir dans une assiette bien chaude !"

Veloute-de-champignons.JPG

 

Ingrédients: 

- 550 gr de champignons de Paris

- 2 échalottes

- 1 gousse d'ail

- 40 gr de beurre doux

- 2 cas de farine

- 3 cas de crème fraîche

- Sel/Poivre

- 200 gr de lardons

 

Laver les champignons sans trop les mouiller.  Les couper en lamelles. 

Emincer les échalottes et l'ail. 

Dans une sauteuse, faire revenir l'ail et l'échalotte dans le beurre chaud. Ajouter alors les champignons et les laisser rendre leur eau. 

Saupoudrer avec la farine, bien mélanger et couvrir d'eau à hauteur. Laisser cuire à nouveau environ 15 minutes. Mixer le tout avec la crème fraîche, saler et poivrer. 

Dans une poêle, faire griller les lardons. 

Verser le velouté dans des assiettes bien chaudes et parsemer de quelques lardons grillés. 


Repost 0
Published by Marie - dans Entrees
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 10:56

Les temps sont dures! Les journaux ne sont pas très alléchants avec leurs mauvaises nouvelles. Des saveurs amères que nous avons tous envie d'oublier autour de petits plaisirs. Cette morosité ambiante pousse les uns et les autres à partir vers des contrées où il fait bon vivre, un exode fiscal pousse notamment les financiers vers le soleil ! Moi aussi mes petits financiers ont décidé que leur avenir était outre atlantique, sous les cocotiers. Ne les accablez pas, car ils en ont profité et nous reviennent dorés, détendus / moelleux à souhait, avec des notes de rhum et d'amandes effilées qui vous feront décoller durant quelques secondes vers les cocotiers. 

Financiers-Rhum-Amandes.JPG

 

Prenez ma recette de financiers et ajouter dans la pâte 2 bouchons de rhum. Une fois les moules remplis, parsemez de quelques amandes effilées! Miam !!

Financiers-Rhum.JPGFinanciers-Rhum2.JPG

Repost 0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 20:12

Je n'étais sûrement panée, oups - pas née!, que mon amour pour le poisson barbotait déjà vigoureusement en moi ! Les enfants n'aiment pas le poisson? Je dois être l'exception qui confirme la règle; petite fille spirituelle de Poseïdon - rien que ça - je pourrais en manger tous les jours.

Mon imagination m'embarque vers de nouvelles découvertes, je navigue selon mes envies pour pêcher des idées savoureuses. Ce soir, j'ai des envies de saveurs iodées mais comme vous le savez "l'Amour est dans le Pré" aussi ai-je eu l'idée de voguer vers des notes fromagères. 

Poisson à babord, fromage à tribord, cap vers une délicieuse combinaison. Un reste de Philadelphia qui marinait dans mon frigo a pris dans ses filets du saumon et du Tilapi (poisson blanc que j'ai découvert à l'occasion) ... voilà une bêêêêêle pêche ! Des crevettes ont été invitées également à bord ... 

Allé, j'arrête, mais si cette recette titille le matelot qui sommeille en vous, plongez-y sans hésiter! 

Duo-de-poissons-au-Philadelphia.JPG

 

Ingrédients

- 1 gros pavé de saumon (200gr)

- 2 grands filets de Tilapi ou autre poisson blanc à chaire ferme (cabillaud par exemple)

- 1 paquet de crevettes roses cuites décortiquées

- 200 gr de Philadelphia

- 2 cas de crème liquide

- le jus d'1/2 citron

- 3 cas Aneth

- Huile d'olive

- 20 cl de vin blanc

- Sel / Poivre

 

Préchauffer le four à 210°C.

Couper les filets de Tilapi en 2. Couper le saumon en morceaux. 

Dans un bol, détendre le Philadelphia avec la crème fraîche. Ajouter le jus de citron, le sel, le poivre et 2 cas d'aneth. Mélanger bien. 

Préparer des millefeuilles de poisson : prendre une une lanière de poisson blanc, la tartiner de fromage frais puis une couche de saumon, tartiner de fromage et terminer par un filet de poisson blanc. Réserver le reste de préparation au fromage dans un bol au frais. 

Dans un plat allant au four, placer les millefeuilles de poisson. Placer sur chacun 3 crevettes. Verser l'huile d'olive en filet. Ajouter le vin blanc. Saler, poivrer et parsemer le reste d'aneth.

Placer au four pendant 20 minutes. 

Servir avec des pommes de terre cuites à la vapeur et du reste de sauce au fromage frais.

Miam !!! 



Repost 0
Published by Marie - dans Poisson
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 00:18

Oulalala... je vois votre air grognon! Dure journée? Cette petite moue bougone ne me dit rien qui vaille... Alors pour remédier à ce petit passage de morosité, j'ai LA recette. Prenez quelques amis, une pincée de bonne humeur, un zeste de conversation enjouée et légère. Rassemblez tout ceci autour d'un apéritif et laissez prendre. Vous constaterez avec délice que après quelques minutes à laisser prendre, un sourire franc et massif apparaîtra sur votre joli minois. Et on le sait, la joie, la bonne humeur et la décontraction ouvrent l'appétit. Alors pour parfaire cet instant de félicité, on savoure un apéritif qui donne le sourire : la version salée du cheesecake est aussi gourmande, ronde en bouche, savoureuse, fine et d'un juste équilibre des goûts. Ici le saumon fumé prend la pause et dit "Cheeeese"!

Cheesecake-saumon-fume.JPG

Ingrédients : 

- 60 gr de TUC

- 50 gr de beurre doux

- 100 gr de Philadelphia

- 100 gr de Ricotta

- 1 oeuf

- 100 gr de saumon fumé (+ quelques lamelles pour la déco)

- le jus d'1/2 citron

- Aneth

- 1/2 cac de piment d'Espelette

- Poivre

 

Préchauffer le four à 180°C.

Placer les Tucs dans un sac congélation et les écraser à l'aide d'un rouleau à patisserie. Faire fondre le beurre. Dans un bol, mélanger les miettes de gâteau et le beurre jusqu'à ce que le mélange soit intime. 

Mettre une couche de gâteau au fond de moules à mini muffins et tasser bien. Placer les moules au frigo. 

Dans un saladier, mélanger les fromages, l'oeuf, le saumon haché. Assaisonner avecc le jus de citron, le piment d'Espelette, le jus de citron et l'aneth. Remplir les moules à muffins avec cette préparation. Faire cuire pendant 15 minutes. 

Laisser refroidir avant de démouler. Jusqu'au moment du service, placer ces cheesecakes au frais. Décorer avec des lamelles de saumon fumé et de l'aneth. 

 

Cheesecake-saumon.JPG

Repost 0
Published by Marie - dans Aperitif
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:33

Voilà un dessert glacé vachement bon. On le dit originaire de Lyon; personnellement, je l'ai découvert voilà bien des années chez ma mamie. Pendant de très très longues années, il a été élevé au rang extrêmement honorifique de "Dessert Préféré" de la grande gourmande ! Oui oui, je parle bien d'élévation car malgré son apparente simplicité, ce dessert vous fait monter aux cieux! En bouche, douceur, rondeur, légèreté... vous feraient presque oublier que cette glace est une vraie bombe : meringue, crème fouettée et glace font le tiercé gagnant de cette recette. Les plus "sérieux" préfèreront un sorbet. Chez nous, vacherin est inexorablement synonyme de glace au café (avec pépite s'il vous plaît!). Même si aujourd'hui je me permet de varier les plaisirs, le vrai, l'unique, celui qui en une cuillère me fait retomber en enfance, me rappelle des voix, des odeurs, des émotions, restera toujours celui de Mamie ! 

Alors après vous avoir dévoilé voilà quelques jours ma recette de meringues, voici comme promis celle du vacherin ! 

 

Vacherin-Cafe.JPG

 

Ingrédients : 

- Meringues (recette ici)

- 1 bouteille de crème fleurette

- 1 L de glace au café

 

Placer au congelateur pendant quelques minutes un cul de poule et les fouets de votre batteur. 

Dans un saladier rempli de glaçons, placer votre cul de poule. Y verser la crème fleurette. (Le froid favorise la montée en chantilly de la crème). Fouetter la crème en chantilly bien ferme. 

Casser vos meringues en morceaux (pas trop petits) dans votre chantilly et mélanger délicatement avec une maryse. 

Dans une boîte pouvant aller au congélateur, placer la moitié de la préparation et bien la lisser / tasser. Placer ensuite par dessus toute la glace en une couche uniforme. Terminer par l'autre moitié de crème à la meringue en lissant bien le dessus. 

Fermer la boîte et placer au frais pendant 24 heures. 

Sortir la boîte 10/15 minutes avant de servir afin de pouvoir démouler facilement. Servir ce dessert en tranches accompagné de biscuits. 



Repost 0
Published by Marie - dans Dessert
commenter cet article