Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 17:41

En ce moment, il faut bien le dire, on se les pèle !! Et les patates aussi ! Alors, elles ont décidé de se tenir chaud en se serrant bien. 

Le froid s'abat et tous, nous battons la retraite vers la chaleur : cheminée, couette, four encore chaud (devant le four, pas dedans bien entendu!), toute source de chaleur devient une tanière potentielle. Avec le jour qui décline, notre moral a décidé d'hiberner et certains soirs il faut le dire, on en a gros sur la patate ! Réflexe d'auto-protection ou de survie, habillés comme des sacs à patate, notre sport quotidien se résume inexorablement à des aller-retours entre le canapé et la porte du frigo ! On erre à la recherche d'un peu de chaleur et de réconfort! Oubliés les régimes, il est temps de se remplumer pour affronter les quelques degrés qui persistent!

Eh, Patates va! La solution est là, toute trouvée... Elle va vous redonner tout de suite la patate pour repartir du bon pied! En plus, ce plat là épate tout le gratin ! Mêlant simplicité et modernité, il s'invite élégamment à toutes les tables et réchauffe le ventre le coeur ! Des pommes de terre fondantes, gorgées de crème, à la fois moelleuses et croustillantes. Les grands chefs ne s'y trompent pas, voilà de quoi raviver la flamme dans vos yeux et sous votre pull !


Gratin-Dauphinois.jpg

Ingrédients : 

- 500 gr de pommes de terre

- 1/2 à 1l de crème fleurette

- Lait

- 1 gousse d'ail

- muscade

- Sel / Poivre

- Quelques noix de beurre

 

Peler les pommes de terre. Les tailler en fines rondelles à l'aide d'une mandoline. 

Dans une casserolle, porter à ébullition la crème et du lait (ajuster les quantités pour que vos pommes de terre puissent être recouvertes de liquide dans la casserolle). 

Ajouter les rondelles de pommes de terre. Saler, Poivrer et ajouter de la noix de muscade. 

Laisser cuire pendant 20 à 30 minutes à feu moyen en remuant souvent pour que le lait accroche le moins possible au fond. 

Préchauffer le four à 180°C.

Peler la gousse d'ail et la dégermer. Frotter un plat à gratin avec l'ail.

Prélever les pommes de terre dans la casserolle et les verser dans le plat à gratin. Verser la crème de cuisson jusqu'à ce qu'elle arrive à hauteur des pommes de terre dans le plat. Parsemer de quelques noix de beurre. 

Placer au four pendant 20 - 25 minutes (le gratin doit être joliement doré). 
Savourez !!!!  

gratin, dauphinois

Repost 0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 10:00

Mesdames, Messieurs, 

Préparez-vous pour un numéro impressionnant ! Roulements de tambours... le suspense est à son maximum. Chacun etient sa respiration, car dans quelques secondes nous allons assister à une prouesse culinaire de haute voltige ! En un tour de passe-passe, jonglant habillement entre farine, eau, sel, je marche sur un fil. 

Les plus grands numéros sont souvent ceux qui semblent les plus simples mais qui d'un coup de baguette magique font apparaître sous vos yeux l'impensable! J'ai donc décidé de m'attaquer à la pâte à pizza... Quelques ingrédients suffisent mais comme par magie sous vos yeux ébahis, la pâte lève, s'élève avant de s'envoyer en l'air entre les mains des plus habiles pizzaïolos. 

Spectacle en cuisine, j'essaie à mon tour de prendre de la hauteur et de me risquer à cet exercice périlleux. Après quelques minutes, la gueule enfarinée et ma cuisine sans dessus-dessous, je lis l'avenir dans une boule de pâte bien dodue et j'y vois le bonheur à venir des petits et des grands ! Mais chuuuuut n'allez pas leur dévoiler mes trucs et astuces... les plus grands magiciens gardent précieusement leurs secrets. 


logo Ronde Inter Blogs

Ce mois-ci je participe à la Ronde Inter Blog. Tandis que Ginia, du blog La Taverne de Ginia, a du farfouiller mon blog pour trouver une recette qui, je l'espère, lui aura plu, j'ai pour ma part été saliver devant les recettes de Blandine de Blandine à la cuisine. Et je dois avouer que ayant soudain envie d'une recette roborative à souhait, sa pâte à pizza m'a fait de l'oeil et je ne regrette pas. Ce premier essai n'était pas parfait mais prometteur de pizzas d'exception à l'avenir et le goût de la pâte a été apprécié de tous !

 

Pate-a-Pizza-de-Blandine.jpg

Ingrédients (quantités pour 2 belles pâtes à pizza) : 

- 250 gr de Farine (+ environ 50 gr une fois que la pâte a levé)

- 20 gr de levure

- 50 ml d'huile d'olive

- 1 petit verre d'eau tiède

- 1 pincée de sel

 

Placer la farine dans un saladier. 

Dans un verre doseur, mélanger l'eau tiède, la levure et le sel. Laisser reposer environ 10 minutes. 

Ajouter le contenu du verre doseur au saladier et pétrir pendant plusieurs minutes jusqu'à ce que la pâte devienne élastique. 

Couvrir d'un chiffon humide et laisser reposer au moins une heure. 

Pétrir à nouveau la pâte en ajoutant de la farine si besoin. Pour ma part j'ai du en ajouter pas mal car la pâte était encore très humide et collante. 

Diviser la pâte en deux patons. En prélever un et le placer sur une surface farinée. L'étaler le plus finement possible. Le placer sur du papier sulfurisé. Faire de même avec le deuxième paton. (Vous pouvez alors le congeler sans problème.) 

Vous n'aurez plus qu'à la garnir et à la faire cuire pendant 25 -30 minutes à 200°C. 


Repost 0
Published by Marie - dans Autres
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 10:29

Cuisiner, c'est bien ! Avoir plein de petits restes qui vous regardent la larme à l'oeil depuis le fond du frigo... c'est moins bien ! Un morceaux de fromage erre l'oeil coulant entre les dés de jambon, la demi tomate qui se déssèche, triste et nostalgique des moments de joie partagés avec ses cousines les tomates cerises ! Ils n'ont rien demandé à personne ! Ils ne comprennent pas leur sort ! 

Ah ça oui, la cuisine peut être cruelle ! Alors évidemment à chaque fois que la porte du frigo s'ouvre, nous nous retrouvons face à un spectacle de désolation! Alors s'éveillent en nous tristesse, compassion mais aussi révolte ! En quelques secondes, on revêt notre tablier de Super Cuistot pour partir au secours des oubliés et leur donner une deuxième chance ! 

Alors cette fois-ci c'est Pizza... et je participe ainsi au thème "Pizzas" de Culino Versions

Pizza-Fouzitou.jpg

Ingrédients : 

- 1 pâte à pizza fait maison (la recette dans le prochain post)

- 3 cas de sauce tomate

- 2 tranches de jambon blanc à l'os

- 20 tomates cerises

- 1 boule de mozzarella

- 100 gr de gruyère râpé

- 10 olives noires

 

Préchauffer le four à 210°C. 

Etaler la pâte sur du papier Sulfurisé. 

Répartir la sauce tomate sur la pâte. 

Couper les tomates cerises en deux, la boule de mozzarella en tranches et le jambon en morceaux. 

Répartir les ingrédients sur la pâte, parsemer de fromage râpé et répartir les olives. 

Placer dans le four chaud pendant 25-30 minutes. 

logo-culino-versions

Repost 0
Published by Marie - dans Plat complet
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:22

Dernier appel pour le vol FR2012 ! Un Paris - Manhattan en une bouchée sans que tes pas ne quittent les pavés français. Evade-toi et prends une bouchée d'air frais ! Ce soir, direction la Grande Pomme. "Bouclez vos ceintures, parés au décollage..."

Aller sans retour pour l'American Dream. Tu imagines ta nouvelle vie New-Yorkaise. 
Tu déambules dans les rues qui s'étalent devant toi. Tu essaies de héler un de ces taxis jaunes... en sifflant bien sûr car agiter timidement ta main serait vain ! Pour te mettre dans la peau d'un business man de Wall Street, tu cours attraper ton métro en ayant pris soin d'acheter ton café latte au Starbucks au coin de la 5ème avenue et de la 57ème rue. Une fashionista haut perchée sur ses Stilettos te dépasse... Essaie-t-elle de se mesurer à l'Empire State Building?  
Un petit creux au milieu de la nuit? Tu trouves heureusement sans peine un Dely's ouvert à toute heure et à tout coin de rue... Démesure, Fébrilité, avant-gardisme, dysnamise, NYC n'a pas fini de t'épater!

Tout cela est très exaltant, mais Français et fier de l'être, ton reprendras un vol direction vins, fromages et petits plats mijotés.

Néanmoins, chaque voyage laisse une empreinte... Et il y a bien une chose qui te changera à jamais; un aller sans retour au pays de la gourmandise qui prolongera pour toujours ton songe américain... le bien nommé Cheesecake! 

 

Ban_468_60.png

Je devais participer au mois de Septembre à un tour sur les Cheesecakes, Génoises et Charlottes! Je me rattrape ici en vous proposant une excellent de Cheesecake ! 


cheesecake-pepites-2.jpg

Ingrédients : 

- 250 gr de biscuit (1/3 palets bretons, 2/3 speculos)

- Fève tonka

- 100 gr de beurre doux

- 600 gr de Philadelphia

- 250 gr de Ricotta

- 120 gr de sucre

- 2 cas de crème liquide

- 1 gousse de vanille fraîche

- 100 gr de pépites de chocolat

 

Préchauffer le four à 150°C. 

Mixer finement les biscuits dans votre robot. Dans un saladier, mélanger les biscuits avec le beurre fondu. 

Ajouter la fève tonka râpée (1/2 noix) et mélanger. 

Recouvrir le fond de votre moule à charnière avec du papier sulfurisé. Beurrer les parois du moule. Renverser les miettes de biscuit dans le moule et les répartir uniformément. Bien tasser avec un verre en faisant remonter sur les bords. Placer le moule au frigidaire 

Dans un saladier, détendre les fromages au fouet. Ajouter le sucre, la crème et les oeufs. Gratter la gousse de vanille et ajouter les graines au mélange. Raper de la fève tonka selon votre goût. Ajouter les pépites de chocolat et bien mélanger. 

Verser le mélange dans le moule. 

Placer le cheesecake dans le four et laisser cuire pendant 1h10. Eteindre le four et laisser le cheesecake dans le four, porte fermée, jusqu'à ce que le four soit complètement froid. Placer alors au frigidaire pendant au moins 24h. 

Il ne reste plus qu'à savourer! Pour ma part, je l'ai décoré de Nutella. J'ai trouvé la texture parfaite, onctueuse. La vanille et la fève tonka parfument à merveille ce cheesecake ! 

cheesecake-pepites.jpg

cheesecake

Repost 0
Published by Marie - dans Dessert
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 17:03

La Gourmandise est un plat qui se mange chaud ! 

Alors, avec un brin de malice, je l'avoue, j'ai décidé de vous réserver une surprise! Tout le monde se demande ce que je mijote depuis quelque temps dans ma cuisine...? Aujourd'hui, leçon de patience, je vous réserve une petite merveille gustative. Installé confortablement au chaud, on se détend, on s'attendrit... on s'imprègne petit à petit de l'atmosphère. Les plus coriaces, les durs à cuire, vont devenir doucement mais sûrement doux comme des agneaux. Non non, ça, ce n'est pas à vous que je l'apprends, la détente, vous connaissez... mais c'est bel et bien de beaux morceaux de poulet dont je vous parle. Avec un soupçon de magie, penchée au dessus de ma marmite, je vous mijote un merveilleux petit plat réconfortant, savoureux, qui vous fera fondre de plaisir. A vous aussi d'apprendre la patience. Non seulement il faut patienter et patienter encore pour que votre cocotte mijote mais en plus, pour que le supplice soit entier, il faut attendre jusqu'au lendemain ! 

Mais quel plaisir alors de se mettre les pieds sous la table ! Une viande fondante, savoureuse. Une sauce crémeuse, nappante à souhait... vous nagez dans le bonheur ! De quoi vous lécher les babines... et l'assiette ! 

Laissez moi vous murmurer le secret d'un bon petit plat mijoté qui sort de l'ordinaire et épatera à coup sûr vos invités... 

Poulet-au-Cidre-a-l-Estragon.JPG

Ingrédients (pour 8 personnes): 

- 8 beaux morceaux de poulet fermier (Aile ou cuisse)

- 2 échalottes

- 30 cl de cidre

- 20 cl de crème fraîche

- 2 jaunes d'oeuf

- 2 cl de calvados

- 60 gr de beurre

- Sel

- Poivre

- Estragon

- 20 gr de Maïzena (facultatif)

 

La veille : 

Peler et hacher les échalottes. Laver l'estragon et l'effeuiller.

Faire fondre  le beurre dans une cocotte et y jeter les morceaux de poulet. Saler, poivrer et faire saisir à feu moyen en les retournant souvent pour qu'ils soient dorés sur tous les côtés. Retirer les morceaux de poulet. 

Placer les échalottes dans la cocotte et les faire suer. Replacer le poulet. Arroser avec le calvados et faire flamber (bon cette fois-ci je n'ai pas réussi à flamber...). 

Verser le cidre, la moitié de la crème et l'estragon. Saler et poivrer légèrement. 

Couvrir et laisser cuire à feux doux pendant 30 minutes.

 

Le jour J : 

Mettre la cocotte à réchauffer. 

Dans un bol, battre les jaunes d'oeuf avec le reste de crème fraîche. 

Placer les morceaux de poulet dans un plat et réserver au chaud. Verser le mélange jaune d'oeuf-crème dans la cocotte. Bien mélanger et laisser cuire 4 à 5 minutes. Si le mélange ne nappe pas suffisamment la cuillère, lier la sauce avec de la Maïzena. 

Napper le poulet de sauce et décorer de quelques feuilles d'estragon. 

 

Je l'ai servi avec un gratin dauphinois et je dois dire que tout le monde a adoré! 

Repost 0
Published by Marie - dans Viande
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 17:32

Pomme de Reinette et pomme d'Api... Tapis tapis rouge... Pomme de Reinette et pomme d'Api, Tapis tapis gris. Cache les mains derrière ton dos.. ou j'te donne un coup d'marteau !

Le voilà le coup de marteau : Certains dessert ont une saveur très régressive qui nous propulse des années en arrière ! On en a fait du chemin depuis. Pas celui qui vous met les pieds en compote, mais celui qui vous fait grandir la taille et parfois l'esprit, qui grignotte nos illusions et range souvent nos rêves de petites têtes blondes au placard. Notre routine, nos soucis, nos responsabilités d'adultes, nos désillusions, nos certitudes, nos prétentions... qu'est devenu ce petit être haut comme trois pommes que nous étions qui pouvait gravir des montagnes; de celles que adultes nous n'oserions même pas regarder en face? 

La vie a plus de saveurs quand nous n'oublions pas l'enfant qui est en nous, à tout âge et en tout lieux. On parle de la voix de la sagesse? Pour moi cette voix est enfantine, nous chante des comptines et rit aux éclats. Alors jusqu'à ce que nous soyons ridés comme de vielles pommes, écoutons-nous, pensons à nos pommes !!! 

C'est tout cela qu'une simple cuillère de compote faite maison m'a rappelé! Ne vous payez pas ma pomme... et rappelez-vous tous ces desserts qui vous font retomber en enfance !!! Et croquez la vie à pleines dents comme lors de vos 5 ans ! 

 

Compote-de-pomme.jpg

 

Ingrédients (pour 3 personnes) : 

- 5 pommes golden

- 30 gr de beurre salé

- 1 cas de sirop d'érable

- 2 cas de cassonade

- 2 cac d'essence de vanille

- 4 cac de canelle

- 2 fleurs badiane

 

Peler, épépiner et couper en cubes de taille moyenne les pommes.

Les faire cuire au cuit-vapeur pendant 20 minutes. 

Dans une poële, faire fondre le beurre. Ajouter les pommes, le sirop d'érable, la cassonade, les épices et la vanille. Bien mélanger et laisser cuire pendant 5 - 10 minutes à feu moyen jusqu'à ce que les pommes soient bien confites. 

Laisser tiédir et servir avec des biscuits et de la glace vanille. 

pomme, compote, cannelle, vanille, badiane

Repost 0
Published by Marie - dans Dessert
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:49

Les gourmands et les goumets l'attendaient avec impatience, la serviette déjà nouée autour du cou! Car On peut faire confiance à son palais, Le Fooding nous dégote les meilleures adresses qui soient. Au menu cette année, des adresses Parisiennes principalement mais également un zeste de Bourgogne, une touche lyonnaise... Du gastronomique, du bistronomique, de l'ambulant, de l'indétronâble. Bref il y en a pour tous les goûts, tous les appétits et (presque!) tous les budgets.

 

4747622.jpg

Voici le palmarès

Fooding de la meilleure table Guide

Roseval, Paris

 

Fooding d’amour

Abri, Paris

 

Fooding du meilleur cuisinier 

Guillaume Monjuré 

Palegrié, Lyon

 

Fooding du meilleur comptoir

Pierre Sang in Oberkampf, Paris

 

Fooding du meilleur festin cru 

Sushiqui, Marseille

 

Fooding du meilleur bouillon 

Chez Mamane, Paris

 

Fooding du meilleur bistrodidacte

Les Grès, Lindry

 

Fooding du meilleur casse-graine

CheZ Aline, Paris

 

Fooding du meilleur livre de cuisine

Brut de Camargue (Armand Arnal et Bruno Martin)

 

Fooding du meilleur décor

Pan, Paris

 

Fooding d’honneur

Kristin Frederick, 

Le Camion qui fume, Paris

Repost 0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 12:03

Discrète, rapide, métodique, elle opère de jour comme de nuit. Surgissant hors de la cuisine, elle apporte avec elle du bonheur, du réconfort. On murmure que ses supers pouvoirs lui ont été permis de sauver bon nombre de gourmets à l'appétit féroce. Ses gestes son précis mais toujours imprévisibles! Elle surprend et terrasse toutes les faims. Elle se renouvelle, impressionne par son imagination, sa technicité. Héroïne des petits comme des grands, Super Maman veut régaler la veuve et l'orphelin, sa famille, ses amis... Quand il y en a pour 2, il y en a toujours pour 3 ! 

Oui mais voilà. Les Super-Héros aussi sont soumis au calvaire du métro-boulot-dodo ! N'avez-vous jamais croisé Batman avec son attaché-case faisant la queue devant la poste pour poster son recommandé avant 18h pétantes? Oui, lui aussi doit faire les courses, surveiller les devoirs de mini-batman et laver sa cape sur programme délicat 3 fois par semaine ! Alors voilà, on comprend que certains soirs, Super Maman aussi en a marre de sauver le monde et ne rêve que d'une chose : se mettre les pieds sous la table ! 

Ces soirs là, pas question de poireauter des heures en cuisine, Super Maman sauve ses repas à coups de recettes simples, rapides, de valeur sûre ! Hier soir, nous avons savouré une délicieuse Tarte au Poireau. Une part de réconfort, de douceur, de nostalgie !

Tarte-au-poireau.jpg

Ingrédients (pour une tarte pour 5-6 personnes) : 

- 1 pâte feuilletée

- 4 beaux blancs de poireau

- 200 gr de dés de jambon

- 40 gr de beurre

- 50 gr de farine

- 1/2 litre de lait

- Fromage râpé (mélange d'Emmental et d'Ossau Iraty pour ma part)

- Sel / Poivre

- Muscade

 

Préchauffer le four à 200°C.

Foncer votre moule à tarte avec la pâte feuilletée. La piquer et placer des légumes secs ou des poids puis la faire cuire à blanc pendant 15 minutes. 

Emincer et laver le poireau. Le faire cuire au cuit vapeur pendant 20 minutes (ou à la cocotte-minute, auquel cas, adapter le temps de cuisson). Bien faire égoutter. Je vous conseille de les cuire la veille pour que les poireaux rendent toute leur eau. 

Préparer votre béchamel : faire fondre le beurre dans une casserolle sur feu moyen. Ajouter la farine en pluie et bien mélanger. Faire cuire pendant 2 - 3 minutes. Ajouter alors le lait et bien mélanger. Remuer sans cesse pendant 15 - 20 minutes jusqu'à ce que la béchamel épaississe. Elle doit bien napper la cuillère. Saler, poivrer et ajouter 2 cac de muscade. 

Dans un saladier, mélanger la béchamel, le poireau et les dés de jambon. 

Verser le mélange dans la pâte. Parsemer le fromage râpé généreusement sur le dessus de la tarte. 

Placer dans le four à 200°C pendant 20-25 minutes. 

 

Tarte-au-poireau-2.jpg


tarte, poireau, pate feuilletée, rapide

Repost 0
Published by Marie - dans Plat complet
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 10:34

Attention ce soir, c'est l'épreuve du feu ! Vos beaux parents viennent diner pour la première fois ! Chouchou a beau vous assurer que ses parents vous adoreront même devant un jambon purée... on ne peut s'empêcher de penser que sur ce coup-là, il manque sans doute d'un zeste d'objectivité! Alors là, le stress monte... après ça, vous serez prête à vous inscrire aux épreuves sous pression de "Master Chef" !!! Imagination, talent culinaire, goût, assaisonnement, présentation; Belle-Maman pourrait avoir soudainement un jugement aussi aiguisé que celui de Sébastien Demorand... vous n'avez donc pas le droit à l'erreur! 

On inspire bien fort, on se concentre... Comment faire bonne impression? Il faut séduire, tout en douceur, amadouer, donner le sourire. Passée la première couche, vous révélez votre personnalité. Et oui, vous êtes aussi croquante, savoureuse, un caractère bien affirmé. C'est ce mélange détonnant qui fait que l'on vous aime tant ! Alors, pour faire fondre Belle Maman, on lui sert son sourire sur un plateau et on lui propose une entrée en fanfare ! Un mélange de douceur, une pointe acidulée qui titille ses papilles et lui donne envie d'en découvrir encore davantage. Ajoutez à cela du croquant, mais rien d'agressif ! C'est sûr, la suite du repas s'annonce savoureuse et généreuse... Belle-Maman vous aime!

 

2012-11-11-13.28.49.jpg

 

Ingrédients (pour 2 personnes): 

- 4 tranches de Saumon fumé

- 4 cas de Ricotta

- 2 vaches qui rit

- 1 cas d'aneth ciselé

- 1 cas de citron vert

- 2 petites pommes

- 2 cas de vinaigre de cidre

- 1 cas de sirop d'Erable

 

Peler et Epépiner les pommes. Les détailler en fines lamelles. Les placer dans un saladier et ajouter le vinaigre de cidre et le sirop d'érable. Mélanger et laisser marine 1heure au réfrigérateur. 

Dans un bol, mélanger les fromages, le citron, l'aneth, sel et poivre. 

Sur une planche, étaler 2 tranches de saumon en les faisant se chevaucher légèrement. PLacer un boudin de fromage dans la longueur ainsi que des lamelles de pomme. Rouler le saumon. 

Placer le rouleau dans du papier film en serrant bien. 

Renouveler l'opération pour les deux autres tranches. Placer le tout au frigo 1 heure. 

Au moment de servir, couper les rouleaux en tronçons de 3cm de long en coupant en biseau. 

Accompagner d'une salade assaisonnée avec une vinaigrette au vinaigre de cidre, de petits morceaux de pomme et de cerneaux de noix. 

entrée, saumon, pomme

Repost 0
Published by Marie - dans Entrees
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 15:29

Metro, boulot, dodo... y'en a marre ! Les habitudes sont faîtes pour être bousculées ! Dans votre vie comme dans votre assiette, parfois il faut tout chambouler pour repartir sur un chemin encore plus savoureux. Aujourd'hui, je fais preuve de bipolarité gustative : envie de fondant, de croquant; de classique et de détonnant... Mademoiselle est difficile à contenter? Absolument pas... elle ose! Je prends donc un de mes grands classiques préférés, le crumble aux pommes, que je mets sans dessus-dessous pour le revisiter de façon destructurée! 

Les goûts sont là : le fondant de la pomme se marie à merveille avec les saveurs de vanille, badiane et canelle. Le croquant est là pour nous aider à modre la vie, et le dessert, à pleines dents ! 

 

crumble-destructure.jpg

Ingrédients (Pour 2 personnes)

- Glace Vanille

Pour les pommes:

- 3 pommes

- 40 gr de beurre doux

- 4 cas de cassonade

- Badiane

- 2 cac de Canelle moulue

- 2 cac d'essence de vanille

Pour le crumble

- 50 gr de farine

- 50 gr de poudre d'amande

- 50 gr de cassonade

- 60 gr de beurre demi-sel

- 1 gousse de vanille

 

Pour la pâte à crumble (à préparer la veille): 

Fendre la gousse de vanille en deux et prélever les graines. 

Mélanger la farine, la poudre d'amande, le sucre et les graines de vanille dans un saladier. Aujouter le beurre mou coupé en petits morceaux. Prélever la moitié et la malaxer en une boule de pâte. Sabler l'autre moitié de pâte du bout des doigts.Placer au réfrigérateur pendant toute la nuit. 

Le jour J, préchauffer le four à 210°C. Etaler la boule de pâte assez finement sur une feuille de cuisson en silicone. Sur le reste de la plaque, répartir les miettes de crumble en les espaçant bien. Enfournant en baissant le four à 180°C. Laisser cuire pendant 12 minutes jusqu'à belle coloration.

Couper la plaque de pâte en 2 rectangles de 4x8cm environ.

 

Peler et épépiner les pommes. Les coupes en quartiers plus ou moins épais (il faut une certaine épaisseur pour que les pommes se tiennent à la cuisson!). 

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Placer les quartiers de pommes pour les faire rôtir. Les laisser colorer sur toutes les faces. Ajouter la cassonade, l'essence de vanille, la cannelle et la badiane. Laisser cuire pendant quelques minutes jusqu'à ce que les pommes soient bien fondantes et gorgées de toutes les saveurs. 

 

Dans une assiette, placer un rectangle de pâte crumble. Placer par dessus des quartiers de pommes fondants. Saupoudrer de miettes de crumble. Verser un filet du jus de cuisson caramélisé. Terminer en ajoutant une quenelle de glace vanille. 

Savourer ! 


pomme, crumble

Repost 0
Published by Marie - dans Dessert
commenter cet article