Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 09:42

La gourmandise n’a pas de prix, c’est un plaisir qui vaut de l’or ! Ces petits gâteaux ont sans doute été créés pour pouvoir monnayer le plaisir gustatif !

Ces petits gâteaux à base d’amande, ces petits lingots sucrés doivent sans doute permettre de corrompre plus d’un palais !

Financier… voilà bien un terme d’adulte ! Oui, mais le Nutella aura tôt fait de faire basculer la finance dans la régression.

En cette période d’élections présidentielle, moi je vote pour l’économie de la culpabilité et l’abondance des plaisirs simples ! En avant…

 

Financiers-Nutella.JPG

 

Cette recette, différente de celle précédemment donnée, conviendra davantage aux versions « petits gâteaux individuels » car plus caramélisée, plus sucrée… conservez l’autre pour un format gâteau !

 

8 blanc d’œufs

100gr de farine

100gr de poudre d’amande

300gr de sucre

175gr de beurre doux

1 paquet de sucre vanillé

Nutella

 

Préchauffer le four à 200°C.

Mélangez le sucre, la poudre d’amande tamisée, la farine.

Délayez le tout avec les blancs d’œufs natures.

Lorsque le mélange est intime, ajoutez le beurre fondu et cuit noisette – Astuce, le beurre est cuit noisette lorsque le bruit / le chant du beurre à l’ébullition cesse. Versez le beurre dans le mélange. Mélangez et ajoutez le sucre vanillé.

Beurrez grossièrement au pinceau les moules à friands (pour ma part, j’utilise des moules en silicone).

Placer un peu de pâte puis ajouter une noix de nutella. Recouvrir de pâte. Procédez ainsi pour tous les moules.  

Mettez au four chaud pendant 18 à 20 minutes en surveillant la couleur. SI nécessaire les recouvrir de papier aluminium en attendant la fin de la cuisson lorsque les financiers sont suffisamment dorés.

 

Financiers-au-Nutella.JPG

Repost 0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 09:31

Il est des souvenirs que le temps n’efface jamais, comme ces photos sur papier jauni. On se remémore rapidement ces anciens temps avec une certaine nostalgie mais les souvenirs, les sensations, reprennent très vite toute leur vivacité.

Ces sablés, recette emblématique de Bonne Maman (pas la confiture, mon arrière grand-mère, tout aussi bonne cuisinière !), c’est l’enfance qui revient en courant à chaque bouchée. Mon papa a grandi en étant tombé dans une boîte à biscuits ! C’est là toute son enfance… et toute la mienne aussi. En fermant ses yeux, il n’a dit que quelques mots « Oui, c’est le même goût qu’étant petit ! ». Quel bonheur pour moi que de me transformer, quelques instants, en fontaine de jouvence, en machine à remonter le temps. Des odeurs, une texture, une jolie dorure et un goût mémorables… tout droit sortis du cartable !

La tradition fait aussi toute la saveur d’un plat. J’ai nous, le rituel veut que nous devons toujours – je dis bien toujours ! – utiliser le même emporte-pièce : l’éternel rond de serviette en argent. Et que celui qui osera déroger à la règle soit puni !! Il copiera 100 fois « Les sablés tu croqueras lorsque le rond de serviette tu utiliseras ». Non Mais !

 

Sables.JPG

 

250gr de Farine

125gr de Beurre mou

125gr de Sucre

2 jaunes d’œufs (+ 1 jaune pour la dorure)

½ verre de lait

1 verre ou 1 rond de serviette

 

Faire une pâte avec tous les ingrédients. La laisser reposer pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C.

Etaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné.

Découper les sablés à l’emporte-pièce : avec un verre ou un rond de serviette, c’est encore meilleur !

Les disposer sur une plaque à pâtisserie ou le lèchefrite du four recouvert de papier sulfurisé.

Avec la lame d’un couteau, faire des croisillons sur les sablés et les badigeonner généreusement de jaune d’œuf.

Placer au four pendant environ 20 minutes (attention, il faut bien surveiller la couleur… un joli ambré = succès assuré)

Croquer… les yeux fermés !

 

Personnellement, ma grand-mère me les a toujours servis pour accompagner sa merveilleuse mousse au chocolat ! Ils seront aussi les compagnons de jeu idéaux d’une crème renversée ou la base de « lunettes » à la confiture… la gourmandise n’a pas de limites, alors, faîtes-vous plaisir !

 

Sables2.JPGSables3.JPG

Repost 0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 22:17

R-V3.JPG

 

A quelques enjambées de la gare du Nord, en plein cœur du 9èmearrondissement, la France du terroir vous ouvre ses portes. Lisez ces quelques lignes et vous aurez rapidement l’eau, ou le vin, à la bouche. On parie ?

« Le Rouge et le Verre », petite échoppe à la devanture classique, vous propose une profusion de choix de vins. Le propriétaire, un fils de Bacchus aux accents du sud-ouest,  vous accueille le sourire aux lèvres. Ici, le nectar des vignes est roi ; avec plus de 400 références,  il s’étale partout : le long des murs jusque dans le plafond !

Mais la France exprime également toutes ses saveurs dans l’assiette : le Rouge et le Verre, c’est aussi une charmante table d’hôtes où la convivialité et la générosité se retrouvent dans des plats du terroir faits maison ! Axoa de bœuf, planches de charcuteries, poulet basquaise… une pause gourmande à l’heure du déjeuner qui ne manque pas d’authenticité. Le soir, les charcuteries cotoient des fromages affinés à partager « à la bonne franquette ».

Confortablement installé au coin de la cheminée l’hiver, attablé en terrasse l’été, savourez l’instant le sourire et le verre aux lèvres et le ventre bien rempli !

Le Rouge et Le Verre

8, rue de Maubeuge

75009 Paris

 

R-V-Plafond.JPGR-V1.JPG

R-V2.JPG   R-V-Planches.JPG

Repost 0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 16:21

Je vous avais fait découvrir voilà quelques temps Yummy Magazine, un condensé de recettes, d'interviews des plus grands artisans des métiers de la bouche, ... un bouquet garni qui mettra du piment à vos idées recettes. 

Ce nouveau numéro met l'accent sur la rhubarbe, l'amande dans les desserts, les légumes primeurs, les pastas. Pierre Hermé partage également avec nous un de ses petits secrets...

Malgré le temps maussade, ces quelques pages apporteront un peu de soleil dans votre quotidien et à votre assiette!

 

N'hésitez surtout pas à en abuser!

 

Yummy-8.JPG

Repost 0
Published by Marie
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 09:30

Un dessert haute couture revisité façon goûter régressif ? Voilà une idée bien saugrenue ! Les grands restaurants se lancent bien dans la bistronomie en revisitant les grands classiques de la cuisine française avec une touche de raffinement, une pincée de gastronomie et un zeste de présentation "design" ! Et bien pour ma part, je décide que les plats les plus raffinés méritent d'être goutés par tous en les rendant plus accessibles !

Certes, ce n'est pas du grand art, mais cela permet simplement de renouveller ses recettes!

Voilà aujourd'hui la rencontre merveilleuse entre un cake et des pommes cuisinées façon tatin ! Le goût prononcé des pommes caramélisées au beurre salé se marie très subtilement au moelleux du cake. Au petit déjeuner ou en dessert, vous n'en ferez qu'une bouchée!

 

Cake-Tatin.JPGPour les pommes - tatin:

- 5 pommes

- 125 gr de beurre demi-sel

- 125 gr de sucre

 

Pour le cake:

- 4 oeufs, blancs et jaunes séparés

- 100 gr de sucre

- 100 gr de beurre fondu

- 185 gr de farine

- 50 gr de poudre d'amande

- 1/2 sachet de levure chimique

- 1 pincée de sel

- beurre + farine pour le moule

 

Eplucher les pommes et les épépiner. Couper chaque quartier de pomme en 3 morceaux égaux.

Mettre le beurre salé et le sucre à fondre dans une poêle sur feu doux. Rajouter les tranches de pommes, et laisser bouillonner sur feu doux jusqu'à caramélisation. Cela prendra environ 50 minutes. Bien penser à remuer régulièrement pour que les pommes ne brûlent pas.

Cela peut aller plus vite en augmentant le feu mais il faut alors surveiller constamment.

 

Préchauffer le four à 180°C.

Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre et rajouter ensuite le beurre fondu. Mélanger la farine avec la poudre d'amande et la levure chimique, les ajouter au mélange précédent. Battre les blancs en neige avec la pincée de sel et les incorporer à la pâte.

Rajouter enfin les pommes caramélisées avec leur caramel. Mélanger l'ensemble en soulevant doucement pour ne pas casser les morceaux de pommes.

Beurrer et fariner un moule à cake et verser l'appareil aux pommes.

Enfourner pendant 45 minutes.

Une lame de couteau plantée dans le gâteau doit ressortir sèche.Laisser refroidir quelques instants avant de démouler !

 

Le délice suprême? Pousser la ressemblance avec la fameuse tarte tatin en accompagnant ce gâteau d'une glace à la vanille de madagascar!


Cake-Tatin-2.JPG

Cake-tatin-3.JPG

Repost 0
Published by Marie - dans Dessert
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 09:32

Une petite recette très simple ... mais qui fait toujours son effet !

Un peu comme cette petite robe noire que vous dégainez à la moindre occasion et qui malgré son apparente simplicité déclenche inexorablement des "Aaaahhh!", "oooohhhh!" ....

Un risotto nature, quelques noix de Saint Jacques simplement poëllées et persillées, un duo gagnant pour un diner chic.

 

Risotto---St-Jacques.JPG

Ingrédients - 4 personnes :

- 250 gr de riz pour risotto

- 1 oignon

- 1 échalotte

- 1 verre de vin blanc sec

- 1 L de bouillon de légumes

- 200gr de copeaux de parmesan

- 4/5 noix de beurre

- 1 cas de crème fraîche

 

- 10/12 noix de Saint jacques

- 1 noix de beurre salé

- Huile d'Olive

- Persil haché

- Fleur de sel / poivre

 

Pour le risotto, encore et toujours la même recette :

Emincer l'oignon et l'échalotte. Dans une sauteuse, faire revenir dans un peu de beurre et d'huile d'olive l'oignon et l'échalotte. Au bout de quelques minutes, ajouter le riz pour risotto. Mélanger tranquillement jusqu'à ce que le riz devienne nacré.

Mouiller alors avec le vin blanc en remuant vivement jusqu'à ce que le liquide ait été absorbé.

Arroser ensuite régulièrement de bouillon en mélangeant très régulièrement, sur feu moyen. Le tout ne doit pas cuire trop vite, il est important que l'ensemble ne soit jamais trop sec.

Au bout de 20 minutes, le riz doit être bientôt cuit : encore très légèrement al dente (à priori, vous aurez utilisé presque tout le bouillon).

Ajouter alors les noix de beurre, la crème fraîche et le parmesan. Mélanger afin que le mélange soit intime, couvrir et laisser reposer 5 minutes environ.

 

Pendant ce temps, s'occuper des Noix de St Jacques, un peu délaissées jusqu'à présent... les pauvres !

Bien les sécher.

Dans une poêle, faire fondre un peu de beurre salé avec une cuillère à soupe d'huile d'olive.

Quand la poêle est bien chaude, placer les noix de st jacques. Les faire cuire pendant 3 minutes de chaque côté.

En fin de cuisson, saler, poivrer et parsemer de persil haché.

 

Dans une assiette creuse, placer un peu de risotto et disposer par dessus quelques noix de St Jacques. Déglacer la poêle des noix de St Jacques avec un peu de vin blanc sec ou une petite cuillère de crème fraîche. Venir disposer un filet de sauce autour du risotto.

 

je n'ai plus qu'un mot à la bouche : "Miam"

Ristotto---St-Jacques-2.JPG

Repost 0
Published by Marie - dans Poisson
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:55

De nos jours, les consommateurs sont de plus en plus friands de nouveauté et de proximité avec leurs marques préférées. H&M, le royaume de la mode pour tous, a ouvert la voie en demandant à de grands noms de la mode de créer des collections inédites : Jimmy Choo, Stella McCartney, Sonia Rykiel, Lanvin... La Redoute a suivi le pas: aujourd'hui, Delphine Manivet, la célèbre créatrice de robes de mariées courue par toutes les futures mariées bobos de la capitale, est sur le devant de la scène et propose plusieurs créations pour la célèbre marque de vente par correspondance à des prix défiants toute concurrence. Les éditions limitées de Coca-Cola, habillées par les plus grands, deviennent des objets de collections, à l'instar des bouteilles d'eau ... un véritable défilé des plus grand noms à portée de main. 

Et si le fast-food s'offrait le luxe de se marier avec la haute couture? Deux mondes opposés certes... mais la réalité est-elle si lointaine?

Le Plaza, célèbre palace Parisien, a osé mettre les pieds dans le plat en organisant une soirée Fast Food & Black Tie.

 


 

L'agence Access a imaginé nos plateaux repas de demain : siglés Hermès, Dolce & Gabanna ou encore Hermès, nos burgers, céréales et crèmes glacées se parent des plus beaux atours.

Après tout, à l'heure où l'on aspire à la rapidité, à la simplicité, mais également au luxe, au savoir faire et aux repères, le succès revient à la bistronomie. Ne serait-ce pas la voie ouverte à la Fastnomie?

 

Fastnomie.jpg

burberry-CornFlakes.jpg

Repost 0
Published by Marie
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 23:29

La tradition du dimanche soir dans ma famille, comme dans de nombreuses familles me semble-t-il, réside dans les "repas légers" aussi intitulés "soirées Open-frigo" par ma grande cuisinière de maman. Un sport national qui invite les plus braves, les plus affamés d'entre nous -malgré les déblacles des repas de famille précédents - à affronter le frigo et son contenu, à user de toute leur imagination pour se concocter un repas sur le pouce. Toutes les idées sont permise tant que l'on utilise que "des restes" :)

Une fois n'est pas coutume, ce soir, nous allons tous manger la même chose mais... en respectant religieusement la règle du "diner léger"! Alors, j'ai invité mes parents à une petite escapade de quelques minutes au pays des bretons en savourant de bonnes galettes bretonnes. Galette-Complete.jpgIngrédients :

- 3 galettes de blé noir

- 3 oeufs frais

- 3 belles tranches de bon jambon blanc

- du fromage râpé (à votre goût)

 

Préchauffer une noix de beurre dans une poele. Placer y une galette.

Rapidement, casser en son centre un oeuf en veillant bien à étaler le blanc le plus possible pour qu'il cuise mieux. Parsemer de gruillère râpé, généreusement, et recouvrir, une fois que l'oeuf commence à être cuit, du jambon blanc. Saler et Poivrer.

Replier la galette et laisser chauffer quelques minutes le temps que tous les ingrédients soient chauds.

Servir avec une bonne salade verte et... une bolée de cidre évidemment !

Repost 0
Published by Marie - dans Plat complet
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 12:24

Encore un classique de la cuisine bistro? Oui, c'est indéniable. Mais une recette à avoir sous le coude qui transformera "une simple" pièce de canard ou de boeuf (n'allez surtout pas parler de la sorte à votre boucher!) en plat bistro de gourmets. Alors pourquoi s'en priver? Le steack frite prend de la hauteur...

 

Voici la recette de la sauce au poivre:

 

Sauce-Poivre.JPG

Ingrédients :

- 1 dl de fond de veau

- 1 cac de moutarde forte

- 1 dl de crème liquide

- 2 cl de cognac

- 5 gr de mignonette de poivre

- Sel

 

Dans une petite sauteuse, faire suer la mognonette de poivre dans 5gr de beurre. Au bout de 1 minute, ajouter le cognac et faire flamber!

Ajouter ensuite la crème fraîche, laisser réduire de moitié et ajouter le fond de veau.

Faire reprendre l'ébullition et au dernier moment ajouter la moutarde forte en évitant que la sauce ne reprenne l'ébullition.

Rectifier l'assaisonnement et servir.

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 13:54

Et oui, mon petit blog va bientôt évoluer, pour devenir plus beau plus grand :)

1ère étape, choisir le nom...

Si ce n'est déjà fait, précipitez-vous ici pour voter :) 

Merci à tous!!

 


Repost 0
Published by Marie
commenter cet article